Archives par mot-clé : Devin Townsend

Devin Townsend : Le clip de « Evermore » est dispo !!

C’est le 29 mars prochain que sort « Empath », le nouvel album de Devin Townsend (via InsideOut Music). Le musicien en a dévoilé un nouvel extrait par le clip vidéo de « Evermore » :

Tracklist :

01 – Castaway
02 – Genesis
03 – Spirits Will Collide
04 – Evermore
05 – Sprite
06 – Hear Me
07 – Why
08 – Borderlands
09 – Requiem
10 – Singularity Part 1 – Adrift
11 – Singularity Part 2 – I Am I
12 – Singularity Part 3 – There Be Monsters
13 – Singularity Part 4 – Curious Gods
14 – Singularity Part 5 – Silicon Scientists
15 – Singularity Part 5 – Silicon Scientists

« Genesis » :

devint

Devin Townsend : Nouveau clip !

« Empath », le nouvel album de Devin Townsend, sortira le 29 mars prochain via InsideOut Music. Un nouvel extrait vient d’être dévoilé via une vidéo, « Genesis » :

Tracklist :

01 – Castaway
02 – Genesis
03 – Spirits Will Collide
04 – Evermore
05 – Sprite
06 – Hear Me
07 – Why
08 – Borderlands
09 – Requiem
10 – Singularity Part 1 – Adrift
11 – Singularity Part 2 – I Am I
12 – Singularity Part 3 – There Be Monsters
13 – Singularity Part 4 – Curious Gods
14 – Singularity Part 5 – Silicon Scientists
15 – Singularity Part 6 – Here Comes The Sun

Artwork :

devint

Pour rappel, Devin Townsend sera en concert à la Salle Pleyel de Paris le 15 novembre prochain !

50927210_10157107330635439_7565740562993643520_n

Devin Townsend : Plus d’infos sur « Empath », le nouvel album !

« Empath » est donc le titre de ce nouvel album de Devin Townsend. Sa sortie est prévue pour le 29 mars prochain via InsideOut Music.

Tracklist :

01 – Castaway
02 – Genesis
03 – Spirits Will Collide
04 – Evermore
05 – Sprite
06 – Hear Me
07 – Why
08 – Borderlands
09 – Requiem
10 – Singularity Part 1 – Adrift
11 – Singularity Part 2 – I Am I
12 – Singularity Part 3 – There Be Monsters
13 – Singularity Part 4 – Curious Gods
14 – Singularity Part 5 – Silicon Scientists
15 – Singularity Part 6 – Here Comes The Sun

Artwork : devint

Devin Townsend : Les premières infos sur son prochain album !

La prochaine galette de Devin Townsend se nomme donc « Empath », et elle sortira au mois de mars 2019 ! L’album devrait contenir les collaborations avec plusieurs invités, tels que Anneke Van Giersbergen, Chad Kroeger (Nickelback), Steve Vai, Che Dorval, Mike Keneally et l’orchestre Lord Of The Sound.

Voir cette publication sur Instagram

🙂

Une publication partagée par Devin Townsend (@dvntownsend) le

[ALERTE FESTIVAL] Summerbreeze : Nouvelle annonce !

Le Summerbreeze se tiendra cette année une nouvelle fois à Dinkelsbühl, en Allemagne, du 16 au 19 août prochain. Le festival vient de dévoiler une nouvelle série de groupes, présents sur son affiche, que voici :

Moonspell (show acoustique)
Nile
Steve’N’Seagull
Randale
Bembers
Ocean At Alaska
Shiraz Lane
Gloryful
Revel In Flesh
Black Inhale
Erdling
Crisix
Spitfire
Firtan
Spoil Engine
Motor Jesus
Imminence
Humiliation
Turbobier
Wolfchant
Double Crush Syndrom
Down Of Disease
EIS
Cypecore
Infected Rain
Endseeker
Fight The Fight
Carnation

Ils rejoignent :

Tiamat
Korn
Ensiferum
Finntroll
Insomnium
Overkill
Belphegor
Xandria
Architects
Eisregen
Betondod
The Lurking Fear
Cut Up
Kitty In The Casket
The Charm And The Fury
Crushing Caspar
Megadeth
Battle Beast
Kreator
Mgla
Eluveitie (acoustique)
Fallujah
Wintersun
1349
Long Distance Calling (playlist collaborative : https://www.surveymonkey.de/r/CZVXH5G )
While She Sleeps
The New Black
Mr. Hurley & Die Pulveraffen
Aversion Crown
Hatebreed
Life Of Agony
Children Of Bodom
Dark Tranquility
Devin Townsend
Suffocation
Fiddler Green
Tesseract
Amon Amarth
Amorphis
Sonata Artica
Terror
White Chapel
Obituary
Possessed
Primal fear
Memoriam
Delain
Havok
Gorguts
Haggard
In Extremo
Knorkator (acoustique)
Asphyx
Der Weg Einer Freihat
Chelsea Grin
Fit For An Autopsy
Revocation

unnamed

[ALERTE FESTIVAL] Le Summerbreeze 2017 étoffe son affiche

Le Summerbreeze tiendra sa vingtième édition du 16 au 19 août prochain à Dinkelsbuhl, en Allemagne. Le festival, qui a déjà une affiche bien garnie, l’étoffe encore un peu plus avec cette nouvelle annonce :

Hatebreed
Black Label Society
Life Of Agony
Children Of Bodom
Dark Tranquility
Devin Townsend
Suffocation
Fiddler Green
Tesseract

Ils rejoignent :

Amon Amarth
Amorphis
Sonata Arctica
Terror
White Chapel
Moonspell
Obituary
Possessed
Primal Fear
Memoriam
Delain
Havok
Gorguts
Haggard
In Extremo
Knorkator
Asphyx
Der Weg Einer Freihat
Chelsea Grin
Fit For An Autopsy
Revocation

unnamed-2

[Live-report ] Devin Townsend – 05/03/15 @ La Cigale, Paris

C’est une Cigale pleine à craquer qui nous attend en ce beau jour ensoleillé de Mars pour Devin Townsend Project. Le groupe a en effet choisi la capitale parisienne pour lancer sa tournée « Ziltoid 2 Tour ». Autant dire que les fans se sont déplacés en masse pour l’évènement.

Et c’est Shining qui ouvre le bal. Ce groupe norvégien, qu’on ne doit pas confondre avec son homonyme black suédois, nous salue (en français, s’il vous plaît) avant d’envoyer la sauce. Les morceaux inventifs et festifs de ce combo font mouches : les musiciens sont au top de leur forme, plus particulièrement le chanteur/guitariste/saxophoniste .. qui sait comment faire réagir le public. Les norvégiens jouent sur le mélange des genres avec énergie : ils puisent dans une originalité, une complexité dans les musiques actuelles qui fait leur force. Rares sont les premières parties qui auront autant enthousiasmé le public, malgré un désaccord sur la qualité des balances pour notre part…
Je salue la grosse prise de risque de ce set avec cette reprise de King Crimson, le titre « 21st Century Schizoid Man », chose avec laquelle ils s’en sont tirés avec les honneurs. C’est après un set d’une trentaine de minutes que le groupe se retire.

J’attendais beaucoup du set de Periphery : j’ai été un peu déçue. D’abord, par les balances : de là où j’étais, j’avais une grosse overdose de batterie. Ensuite par l’attitude des membres du groupe sur scène : peu de communication, un chanteur limite absent qui fait tout pour camoufler ses imperfections au niveau de son chant (jusqu’à abuser du delay). Bref, vu leur niveau d’implication, j’ai eu plus l’impression d’avoir assisté à leur répète en studio qu’à un véritable concert.

Malgré ce très mauvais démarrage, ils redressent la barre en fin de set (aux alentours de « 22 Faces »), histoire de réveiller un peu la foule. Si ça a marché sur beaucoup, d’autres se sont définitivement évaporés jusqu’au bar pour certains, dans l’attente du sieur Devin. Dommage car ça envoie sur album. En tout cas, un grand bravo au batteur, Matt Halpern, qui a effectué un travail absolument remarquable.

setlist :

01 -Icarus Live !
02 – Make Total Destroy
03 – The Scourge
04 – Psychosphere
05 – 22 Faces
06 – Ji
07 – Alpha
08 – Graveless

C’est une tradition pour les concerts de Devin Townsend d’avoir une petite introduction en vidéo, histoire de faire patienter les spectateurs durant le changement de plateau, notamment pour ceux du premier rang (qui ont parfois fait la queue depuis 10 h du matin). On voit Môssieur Devin inséré dans des situations assez cocasses, tels que sur la Joconde ou au sein de Star Wars. Des représentations qui font marrer beaucoup de spectateurs. Suit ensuite un court film où on veut la marionnette de Ziltoid donner des instructions. Bref, une bonne idée dont devrait s’inspirer quelques artistes, et qui raccourci le temps d’attente.

Puis s’éteignent les lumières et en quelques battements de coeur débarque Devin Townsend et toute sa troupe pour le morceau Truth. Le canadien et ses musiciens sont tous sourires, le son est excellent, le public est en délire, bref, tout est réuni pour passer une excellente soirée !

Puis vient « Falout » un des nouveau titre du Devin Townsend Project. D’ailleurs, étant donné que Paris est la première date de la tournée, baucoup de morceaux seront joués pour la première fois ce soir. Le sir Devin Townsend se montre assez bavard, comme lorsqu’il confie au public avoir écrit « Storm » pour sa compagne.

Et d’ailleurs, parlons-en de cette set-list ! Si le guitarite canadien a déclaré faire encore quelques tests pour une setlist définitive, elle regorge de surprises : elle couvre l’ensemble de la discographie du Devin Townsend, que ce soit des morceaux très remuants (notamment lors de la succession de « Hyperdrive » « Rejoice », Addicted! » et « March Of The Poozer » où j’ai bien cru que la fosse allait exploser), des morceaux plus jazzy, funky avec « Lucky Animals » … Puis on a un petit moment de douceur avec le titre « Ih-Ah » joué par Devin en solo. Un morceau vraisemblablement pas prévu puisqu’il a du mal à se concentrer le bonhomme ! Et il est sans cesse interrompu par ses musiciens sur scène. Un joli moment de convivialité et de sincérité, qui montre que même chez les « génies », tout ne doit pas être parfait.

Le seul gros point négatif de ce set reste sa brièveté : 1h15, ça fait court, et ça nous laisse sur notre faim. Mais on ressortira content de ce show assez déjanté, à la hauteur de la réputation de Devin Townsend, qui nous fera nous endormir sur nos deux oreilles ce soir.

Setlist :

01 – Truth
02 – Fallout
03 – Namaste
04 – Night
05 – Storm
06 – Hyperdrive
07 – Rejoice
08 – Addicted!
09 – March of the Poozers
10 – Lucky Animals
11 – Heatwave
12 – Life
13 – Christeen

Rappel :

14 – Ih-Ah!
15 – Kingdom

DEVIN-TOWNSENDTom-Hawkins-623x300