Archives par mot-clé : Nuclear Blast

Suicide Silence : Nouvelle vidéo disponible !

Les Suicide Silence viennent de dévoiler la vidéo de « Love Me To Death », visible ci-dessous. Le morceau est extrait du prochain opus du groupe, « Become The Hunter », prévu pour le 14 février prochain via Nuclear Blast.

Tracklist :

01 – Meltdown
02 – Two Steps
03 – Feel Alive
04 – Love Me To Death
05 – In Hiding
06 – Death’s Anxiety
07 – Skin Tight
08 – The Scythe
09 – Serene Obscene
10 – Disaster Valley
11 – Become The Hunter

« Meltdown » :

Artwork :

unnamed (93)

Marko Hietala : Tous les détails sur son premier opus solo !

Marko Hietala (Nightwish/Tarot) sortira donc « Pyre Of The Black Heart », son premier album solo, le 24 janvier prochain via Nuclear Blast.
Le chanteur/bassiste a mis en ligne un premier extrait, « Stones », qui s’écoute ci-dessous :

Tracklist :

01 – Stones
02 – The Voice Of My Father
03 – Star, Sand And Shadow
04 – Dear God’s Son
05 – For You
06 – I Am The Way
07 – Runner Of The Railways
08 – Death March For Freedom
09 – I Dream
10 – Truth Shall Set You Free

marko-hietala

Par ailleurs, il sera en concert le 18 février prochain à la Machine du Moulin Rouge de Paris.

70402600_2509485909090825_977687758053048320_o

[CHRONIQUE] Fit For An Autopsy – The Sea Of Tragic Beasts

S’ils existent depuis maintenant un peu plus de dix ans, les Fit For An Autopsy ne percent qu’aujourd’hui sur notre vieille Europe : la faute au succès colossal de l’album «The Great Collapse» (2017) suivi de tournées triomphales en compagnie de groupes tels que Devildriver. Aujourd’hui signé chez Nuclear Blast Records, les américains balancent une nouvelle galette, «The Sea Of Tragic Beasts».

Et malgré ce que laisserait présager ce titre ainsi que le visuel, nous n’aurons pas affaire à un véritable concept-album : chez les Fit For An Autopsy, on ne fait ni dans le fantaisiste, ni dans le film d’horreur. On va droit au but, dénoncant au passage les dérives de la race humaine. Le groupe ne prend aucune pincette et va nous enchaîner les coups de poings dans notre fragile petit estomac.

Côté musique, on est surpris d’entendre quelques passages empruntés au death mélodique (surtout sur «Sheperd») qui pourraient très bien figurer sur des albums de groupes nordiques. Ils sont compensés par des morceaux d’une violence assez inouïe comme «Warfare» ou «Napalm Dreams». A noter l’excellent «Birds Of Prey», qui, en plus de rester au fin fond de votre cervelle durant des jours, regorge de quelques passages tarasbicotés qui font plaisir à entendre.

Si l’album ne réitère pas le tour de force de «The Great Collapse», il n’en reste pas moins divertissant et bien produit. «The Sea Of Tragic Beasts» enchaîne les uppercuts et vous fera bien mal aux cervicales. A mettre dans les mains de ceux et celles qui veulent découvrir le groupe.

9/10

A1VhsqTSoAL._SS500_