ad-infinitum-band

[INTERVIEW] Melissa Bonny (Ad Infinitum) : « Cet album marque surtout un changement, une évolution »

Les Ad Infinitum font partie de ces groupes qui n’ont jamais réellement quitté l’espace durant ces temps – parfois difficile – de confinement. Ils reviennent aujourd’hui avec une galette toute belle, « Chapter II – Legacy » dont leur chanteuse, Melissa Bonny, a accepté de nous en dire quelques mots.

Réalisée le 19/10/2021 par téléphone – Merci à Sounds Like Hell Productions

Metal-Actus : Comment te portes-tu, en ces temps troublés ?

Melissa Bonny (chant) : ça va, on a pu profiter de cette période pour écrire notre deuxième album. Vu l’arrêt net des concerts, c’est la bonne façon pour nous de rester sur le devant de la scène. Malgré le fait qu’on soit tous dispersés aujourd’hui – j’habite moi-même au Danemark – on a pu fonctionner quasi-normalement.

On se parle aujourd’hui suite à la sortie de l’album « Chapter II – Legacy ». Est-ce pensé comme une suite logique à « Chapter I – Monarchy » ou dirais-tu que ce sont des concepts plutôt différents ?

Cet album marque surtout un changement, une évolution : sur le « Chapter I – Monarchy », j’étais seule alors qu’avec cet album, nous étions tous ensemble mais sans producteur. Les choses se sont donc déroulés différemment, et cela se ressent jusque dans notre production.

Dirais-tu que les confinements successifs vous ont aidé à composer cet opus, même si vous aviez rencontré certainement d’autres problèmes comme le pressage ou le mastering ?

Comme je te l’ai dit plus tôt, on habite tous à des endroits différents. On a donc l’habitude de travailler à distance dans un premier temps, avant de se rejoindre en studio. Ce qui a été le plus compliqué a été le tournage de nos clips. Il fallait suivre l’actualité, s’informer des différentes restrictions suite à la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays, pour prévoir nos déplacements, mais aussi ceux de Nils (Molin) pour le tournage de « Afterlife ». Mais on a finit par y arriver !

Votre cover est très semblable aux affiches de blockbuster !

Depuis le premier album, on a voulu ajouter dans l’univers d’Ad Infinitum une dimension cinématographique, ce qui passe notamment par plus de mise en scène, dont sur les artworks. On l’avait déjà fait sur notre précédent opus, et cette fois, on a voulu aller un peu plus loin avec une affiche inspirée d’Indiana Jones et du Hobbit !

Pourquoi avoir diffusé « Unstoppable » comme premier single ?

On a trouvé que ce morceau représentait une bonne introduction pour l’album, en plus d’être accessible et facile à digérer (rires).

Comment s’est déroulé la collaboration avec Nils Molin (Dynazty/Amaranthe) sur « Afterlife » ?

Nos deux groupes étaient censés tourner en 2020, et nous avions prévus de faire une collaboration afin de pouvoir promouvoir nos concerts. Finalement cela ne s’est pas fait mais on s’était dit dès le départ qu’on allait lui garder une place sur notre album, et les choses se sont faîtes naturellement depuis !

Que peux-tu me dire sur « Animals » ?

C’est ma chanson préférée, qu’on a aussi produite en clip. Elle parle de l’instinct animal et primaire qui peut sommeiller en chacun de nous. Elle a d’ailleurs un petit côté vampire, à la Dark Dracula.

Que peux-tu me dire sur « Into The Night » ?

Un morceau taillé pour le live, qui passera très bien en festival. On l’a d’ailleurs joué en République Tchèque cet été et la chanson a été extrêmement bien accueillie. Si l’ambiance musicale est joyeuse, les paroles sont plus sombres.

Comment est venue l’idée de faire un concert en livestream ce 6 novembre ?

On l’a fait à la demande de nos fans du monde entier, qui souhaitait pouvoir assister à l’un de nos shows. On a donc travaillé afin de faire en sorte de leur offrir le concert le plus réaliste possible. Si certains groupes se refusent de faire du streaming, nous, de notre côté, on trouve ça normal de s’adapter.

Est-ce que vous avez d’autres projets de concerts ?

Nous devrions annoncer les dates de notre tournée, qui aura lieu en 2022. On devrait également faire quelques festivals l’été prochain.

Un dernier mot ?

Un grand merci pour votre soutien et on espère vous voir en concert très bientôt.

Chapter-II-Legacy

Laisser un commentaire