62486

[CHRONIQUE] Trivium – What The Dead Men Say

Trivium aura autant rassemblé que divisé durant cette dernière décénie ! Le groupe de metal extrême américain aura pris, début 2012 avec la sortie de «Vengeance Falls», un virage plus mélodique (avec un Matt Heafy toujours incroyablement juste en voix claire), et aura déçu et perdu quelques fans au passage, les prenant, à tort, pour du Metalcore (chose que le groupe aura fortement réfuté). Si «What The Dead Men Say» ne surprend pas, cet opus fait un joli rétropédalage et reste plus violent que ses prédécesseurs, tout en gardant une grande influence thrash !

«What The Dead Men Say» reste assez accessible, se plaçant en digne prétendant de Metallica, tout en gardant sa patte propre. Des titres comme «Catastrophist» ou «The Defiant» reste dans cette même veine à laquelle les Trivium nous avaient habitué, du thrash aux solis impeccables avec la voix – parfaite il faut le dire – de Matt Heafy.

Mais quelques titres sortent du lot par leur violence (même si elle n’est pas aussi extrême qu’aux débuts du groupe) et parfois même par leur rapidité (sur «Among The Shadows And The Stones» notamment). On peut regretter néanmoins l’absence de prise de risque du groupe sur un opus qui sonnera un peu trop familier à ses habitués.

«What The Dead Men Say» est un album sympathique qui reste dans la continuité des précédents opus de Trivium. Si l’ensemble est divertissant et délectable, on regrettera le fait que le groupe, malgré son apparent retour aux racines, ne sorte pas des sentiers battus. Un album qui plaira à tous fan du groupe qui se respecte.

8,5/10

Trivium_WTDMS_1425x1425

Laisser un commentaire