Lamb-of-God-2020-e1581431698386

[CHRONIQUE] Lamb Of God – Lamb Of God

Devenus l’une des plus grosse pointures de groovy metal en l’espace de quelques années, les Lamb Of God s’affiche désormais partout y compris dans les grands festivals européens (RIP) et rassemble de plus en plus les foules. Avec la sortie de son nouvel opus éponyme cet été, les américains veulent plus que jamais unir les fans sous une seule et même bannière.

Le groupe assume de prendre ce virage plus thrash avec «Lamb Of God». On ressent même une grande inspiration puisée du côté de Kreator et de Slayer. Le titre «Routes» avec, en featuring, un Chuck Billy (Testament) au top de sa forme, en est d’ailleurs l’apogée.

«Memento Mori» reste le meilleur morceau de l’album, avec cette introduction des plus calmes avant qu’un déferlement de violence ne s’abatte sur l’auditeur. «Poison Dream» revêt un habit hardcore, certainement grâce à la collaboration de Jamey Jasta (Hatebreed).

Pour le reste, Lamb Of God reste dans les clous : les riffs de guitare du grand Mark Morton, caractéristique du son du groupe, font toujours autant mouche, la voix éraillée de Randy Blythe est toujours aussi perçante, et la batterie se fait très chirurgicale. Le tout reste très groovy malgré très peu de variation entre les morceaux.

Malgré un aspect linéaire qu’on peut regretter, cet album des Lamb Of God est d’une excellente qualité, d’une puissance inégalée et ravira tous les fans du groupe et les fans de thrash de la première heure.

9/10

81RZKl43zzL._SS500_

Laisser un commentaire