darktranquillityband2016_638

[CHRONIQUE] Dark Tranquility – Atoma

Dur dur de passer derrière la sortie de « Construct », l’album de Dark Tranquility qui avait autant enthousiasmé que divisé critiques et fans, par son originalité. Les suédois ont donc choisi de revenir à une certaine conformité avec leur nouvel album, « Atoma », sorti à l’automne dernier.

« Atoma » pourrait s’apparenter à un « Fiction », autre album du groupe en plus bourrin et plus sombre : d’ailleurs, le premier titre de l’opus, « Encircled » donne le ton par une envolée de riffs saturés par Niklas Sundin et un chanteur, Mikael Stanne au meilleur de son growl.

Ce dernier va démontrer tout au long de l’album toutes ses qualités vocales : des grunts surpuissants au chant clair, à la limite du cristallin de « Time Out Of Place » qui surprendra les fans les plus endurcis de Dark Tranquility.

L’ensemble est beau, magnifique et semble fait pour les fans : on y replonge dedans avec plaisir. On y reconnaît d’ailleurs la patte de Dark Tranquility grâce notamment au travail du claviériste, Martin Brändström.

On peut juste y déplorer une seconde partie d’album trop conventionnelle, trop déjà-vu, ainsi que l’absence, à mon sens, d’un titre ou de plusieurs titres « phares », même si la musique reste excellente; car oui, cela ne nous empêche pas de savourer cet album de A à Z, et d’y replonger, la tête la première quand l’occasion se présente.

Les orchestrations, les guitares ou même la voix de Stanne nous prennent aux tripes : la production est, en effet, absolument impeccable et rend l’album BEAU et agréable à écouter.

Si ce n’est pas le chef d’oeuvre de l’année, « Atoma » est un album simple à la production efficace, qu’on prend grand plaisir à écouter et réécouter. Un opus sans prétention qui plaira à tout fan du groupe.

8,5/10

darktranquillityatomacd

Laisser un commentaire