The-Night-Flight-Orchestra-Featured

[CHRONIQUE] Aeromantic II – The Night Flight Orchestra

Moins d’un an après la sortie de « Aeromantic », The Night Flight Orchestra balance la seconde partie de ce même album. Une galette plaisante, mais cette fois, assez inégale.

Dans cet opus, le groupe s’éloigne de plus en plus d’un son « organique » à la guitare (ce qu’on entendait le plus sur des albums tels que « Sometimes The World Won’t Be Enough ») pour laisser toute la place requise aux claviers et à un son plus électro, correspondant bien aux années 1980. Mais le groupe garde tout de même son esprit rock, avec des titres tels que « Violent Indigo, avec une influence très Supertramp, ou encore le single et tube « Burn For Me » qu’on croirait être un hymne plus bourru de la série Fame. Ce solo au piano donne également une immense ampleur au morceau, et en fait l’un des meilleurs de la galette.

« Chardonnay Night » est le titre le plus faible de l’album, avec un rythme trop lent et des accords primaires. Tout repose sur la voix de Björn mais musicalement, on s’ennuie et le morceau devient vite redondant.

A contrario, des titres comme « Amber Through A Window” et “You Belong To The Night” sont ceux qui se détachent du reste de l’album par une ambiance assumé, une atmosphère électronique et des airs plus complexes qu’ils n’y paraissent.

Si la recette The Night Flight Orchestra a tendance à se montrer par moment assez redondante, elle continue de fonctionner en proposant des hymnes ravageur et une ambiance plus 1980 que les années 1980 elles-mêmes. Un opus divertissant qui ravira tout le monde.

9/10

aeromantic-II

Laisser un commentaire