Archives par mot-clé : Cabaret Sauvage

[LIVE-REPORT] Black Stone Cherry @ Cabaret Sauvage, Paris (09/02/2016)

Un an après avoir atomisé le Cabaret Sauvage, les Black Stone Cherry reviennent sur les lieux du délit pour un nouveau show qui s’annonçait sensationnel. Qu’en était-il cette année ?

BLACK-STONE-CHERRY-PARIS-FEB-2016-317x490

Il fait nuit tandis que tout le monde se presse aux abords du Cabaret Sauvage. L’endroit, très apprécié des artistes, accueille pour la seconde fois les américains de Black Stone Cherry. Un petit concert de chauffe avant la sortie de leur prochain opus, « Kentucky », le 1er avril prochain.

IMG_20160209_203954747

Le public des américains reste intergénérationnel : beaucoup de familles, parfois des enfants, sont venus les applaudir ce soir. Mais avant de pouvoir le faire, il devront passer par le groupe de première partie, les anglais de Toseland.

Visiblement très heureux d’être présents ce soir, ils assommeront le public avec un punk-rock simple et efficace. Ils dévoileront quelques titres en avant première de leur prochain opus, « Cradle The Rage » (sortie le 11 mars prochain). La qualité du son est absolument excellente ! Dommage que le groupe reste autant statique sur scène – la faut à un clavier assez encombrant qui ne leur laisse guère de place pour bouger. Le groupe termine sous des applaudissements tout juste polis du public.

Après un bon temps d’attente (le temps pour le changement de plateau), Black Stone Cherry débarque sous une véritable standing ovation du public.

Débutant son set par « Me And Mary Jane » extrait de leur dernier opus « Magic Mountain », le chanteur Chris Robertson se fera couvrir par un public qui chante à pleine gorge ! Il faut dire que ce titre, d’entrée de jeu, est impeccable pour faire rugir la foule ! Pendant ce temps-là, Ben Wells et Jon Lawhon, respectivement guitariste et bassiste du groupe, remueront ciel et terre pour encore plus l’exciter, courant dans tous les sens sur la scène du Cabaret Sauvage. Le batteur, John Fred Young, ne sera pas en reste et nous fera même un superbe solo.

IMG_20160209_210804539

Les américains gâteront la foule en passant en revue l’ensemble de leur discographie, ce qui ravira fortement les fans, et même ceux qui n’étaient pas encore acquis à leur musique. Un pogo se déclarera même en plein milieu de fosse puisque les hymnes s’enchaînent, les uns après les autres. Robertson, s’il bouge beaucoup moins que ses partenaires, reste un leader charismatique, posé, se concentrant plus sur son jeu. Et il était en pleine voix ce soir.

IMG_20160209_205319170

Deux nouvelles chansons issues de leur prochain album, « Kentucky », seront jouées ce soir : la balade « The Rambler » qui donnera lieu à un véritable moment d’intimité entre Robertson, Wells qui aura pris pour l’occasion la guitare sèche et le public, ainsi que « In Our Dreams », premier single, repris en choeur par le public, qui couvrira là encore la voix du chanteur, ahuri par l’audience qu’il a ce soir.

Le petit moment d’émotion interviendra sur le titre « Peace Is Free », joué spécialement en l’honneur des disparus des attentats de Paris, le 13 novembre dernier Robertson invitera le public à lever le poing, en faveur de la liberté. Autre moment d’émotion : la reprise de Motörhead « Ace Of Spades », durant laquelle on ne s’empêchera pas de penser à Lemmy Kilmister, disparu il y a deux mois maintenant.

IMG_20160209_210541563

Voici donc un concert qui, s’il n’est pas tombé sold out, a provoqué une véritable ferveur au sein de son public, que l’on soit connaisseur de Black Stone Cherry ou non. Un concert qui, même s’il manquait d’une véritable prise de risque, a donné du plaisir et de la magie à toute la salle. Et en ces temps difficiles, c’est tout ce qu’on demande.

Setlist :

01 – Me And Mary Jane
02 – Rain Wizard
03 – Blind Man
04 – In My Blood
05 – Violator Girl
06 – Yeah Man
07 – Holding On … To Letting Go
08 – Soulcreek
09 – Things My Father Said
10 – In Our Dream
11 – Drum Solo
12 – The Rambler
13 – Peace Is Free
14 – White Trash Millionaire
15 – Blame It On The Boom Boom
16 – Lonely Train
17 – Ace Of Spades (Motörhead cover)