37199436_1632240990231434_40586083737534464_o

[INTERVIEW] Etienne (Shaârghot) : « La bête […] est décidée à en découdre »

Après un court EP qui a su faire patienter les fans, Shaârghot revient enfin avec un deuxième CD, « Vol II : The Advent of Shadows » ! Etienne, chanteur du groupe et porte-parole de la bête, nous en dit un peu plus sur cet opus tant attendu (et c’est le cas de le dire !)

Réalisée par email – Merci à Roger Wessier pour sa compréhension

Metal-Actus : Hello, comment se porte ce cher Shaârghot depuis l’année dernière ?

Etienne (chant) : Salut à toi ! Alors la bête se porte bien, elle est au max de sa forme, pas spécialement contente et décidée à en découdre, du coup autant te dire que les shows sur scène ne vont pas aller en s’arrangeant haha !

Vous aviez annoncé que le deuxième album exploserait dans tous les sens, mais je ne pensais pas voir la créature et son armée de Shadows prête à conquérir le monde. Quels seront leurs obstacles pour parvenir à leurs fins ?

Je ne sais pas si le mot «conquérir» est approprié lorsque tout ce que les Shadows laissent derrière eux n’est cendre et désolation (et les échos lointains de rires hystériques). Actuellement les Shadows sont de plus en plus nombreux et commencent à sortir des sous-sols de la Cité Ruche pour y souffler un parfum de chaos. La Cité Ruche est en proie à des luttes internes et l’organisme gouvernemental / Industriel despotique «The Great Eye» sait qu’une guerre civile est imminente. La population des bas-fonds commence à se rebeller et les Shadows pourraient faire clairement pencher la balance en faveur de la révolte.

Les Troopers du G.E sont la principale force de maintient de l’ordre, on a pu en voir dans Break Your Body et vous risquez bien de croiser ces sinistres sbires dans pas mal de nos clips… dans le prochain aussi d’ailleurs…

D’ailleurs le dindon présent sur la pochette (si c’est bien ce que j’identifie) passera-t-il entre les mailles de leur filet ?

Bien vu pour le dindon haha !
Y’en a qui observent ça fait plaisir !
Le dindon c’est une sorte de private joke que j’aime placer un peu partout ! Celui-ci s’appelle Sam d’ailleurs, il est cool ce dindon, on s’est inspiré de lui lorsque l’on a tourné notre dernier clip, car il y avait un vrai dindon nommé Sam qui nous rendait visite tout les jours ! Il était parfait, tout ce qu’on attend d’un dindon en fait, repoussant, agressif, mal foutu et doté d’une arrogance et d’une suffisance à en faire pâlir d’envie tout nos hommes politiques ! Donc je ne sais pas trop si ce dindon survivra aux autres mais tant qu’il y aura des dindons il y aura de quoi faire rire le Shaârghot, et c’est pas forcément une mauvaise nouvelle !

On retrouve les titres de l’EP sur l’album. On remet donc le « biscuit » qu’était l’EP à sa bonne place dans l’album ?

Pour moi cet EP était une «bande annonce» de ce qu’allait être le futur album avec le petit bonus qu’etait « Bucolikiller ». Donc oui c’était clairement voulu que ces morceaux ré apparaissent dans « The Advent of Shadows ».


Que peux-tu me dire sur le titre d’ouverture, « Miss Me? » ?

Le titre commence par des coups donné au sol, si ça ne vous dit rien, c’est les coups qu’on donnait avant une représentation au théâtre pour prévenir le public que le spectacle allait commencer. En gros c’est une invitation à quitter le monde réel et à entrer dans notre univers… le reste du morceau en soi est plutôt cinématographique, il montre pour moi l’éveil des Shadows. Vous pouvez imaginer sans trop de souci cette masse grouillante et ricanante s’extirpant du sol pour enfin sortir à l’air libre, les alarmes, les sons de plus en plus saturés, tout est fait pour montrer que le danger approche, et ça se confirme avec «black wave» qui est pour le coup un raz-de-marée de noirceur sur la ville. «Miss me ?» est aussi un morceau du Shaârghot ironique destiné au Great Eye qui a engendré cette créature par erreur. Shaârghot se décide à sortir de terre pour leur rappeler son existence et leur mettre leurs erreurs sous le nez.

Que peux-tu me dire sur « Kill Your God », un de mes titres préférés de l’album ?

«Kill Your God» est une locomotive autodestructrice, chargée d’explosifs lancée en pleine allure sur les fondements de l’idolâtrie. Le Shaârghot a un sérieux problème à régler avec la hiérarchie, et plus particulièrement avec les choses auxquelles les gens se raccrochent pour vivre. Ces derniers vivent dans des rêves, ils «idolâtrent» quelque chose car ça donne un sens à leur vie qui est le plus souvent quelconque, et la plupart du temps ces «idole » usent et abusent de leur pouvoir pour manipuler ces gens. Idoles ou objets d’ailleurs, tout ce qui est bon pour pervertir la populace en fait. Le Shaârghot cherche à mettre tout ça à bas et tant pis si il y a des dommages collatéraux, il s’en fiche, pour lui ça ne rentre pas dans l’équation, son manque d’empathie fait que de toute façon il détruira dans une rage aveugle tous ceux qui se dresseront contre lui pour défendre ces «idoles» que se soit pour de bonnes, ou de mauvaises raisons.
Ce n’est pas forcément mes convictions et ma façon de voir les choses d’ailleurs, mais lui oui, et c’est à lui que je laisse la parole ici héhé !

Peux-tu nous en dire plus sur ce « mystérieux » clip en préparation, dont on voit les images sur Facebook ?

Je peux en dire un peu plus effectivement… ce clip sera différent des autres car nous avons décidé qu’ il était temps de laisser un peu de place au court métrage dans nos clips, il y a tout un univers qui gravite autour du Shaârghot et au final les gens ne savent pas trop où cette histoire se passe. Nous allons donc un peu mieux présenter cette Cité Ruche et y introduire de nouveaux personnages qui ne sont pas forcément des Shadows, mais qui pourraient revenir dans d’autres clips pour faire avancer la narration… Mais le clip en lui même vous montrera la transformation complète d’une personne en Shadow, le lien qui unira l’hôte et le parasite. Nous allons assister à la mort de quelqu’un et à sa renaissance, le tout dans un genre de grand bad trip glauque et sensuel. Donc ne cherchez pas les coups de battes gratuits ce coup ci, il n’y en aura pas, mais nous avons d’autres choses à vous montrer qui j’espère vous plairont !

Et si tout se passe bien le clip sort ce mois ci !

Ah et contenez vos larmes à propos des coups de battes, c’est prévu qu’on en redonne dans le clip suivant, faut quand même pas perdre les bonnes vieilles habitudes non plus…

Au niveau de la tournée, à part les dates annoncées sur Facebook, avez-vous d’autres projets ? Notamment à l’étranger ?

On a toujours des projets en cours haha !

J’ai même commencé l’écriture du prochain album mais je vais prendre mon temps pour le sortir celui là, on va donner un peu de temps au deuxième album héhé… Sinon pareil on a les yeux tourné vers les prochains clips et pour ce qui est de faire des dates à l’étranger on négocie, on aura des choses à annoncer très bientôt !

Un dernier mot autre que « dindon » ?

Oui … « Hippopotomonstrosesquippedaliophobie » Je trouve ça assez génial de nommer la phobie des mots trop long avec un mot qui lui même explose le score au Scrabble ! Bon j’aurais pu dire  » Anatidaephobie  » qui est la peur que quelque part, d’une façon ou d’une autre, un canard vous observe mais j’aurais préféré que ça concerne les dindons alors c’est tout de suite moins chouette.

unnamed (90)

Laisser un commentaire