rottingchristpromoband2016_638

[CHRONIQUE] Rotting Christ – The Heretics

Les grecs ont toujours eu la côte dans le milieu ! Avec une scène black metal extrêmement prolifique, de nombreux groupes arrivent à s’exporter, tels que Septicflesh ou encore Rotting Christ. Ces derniers sortent d’ailleurs leur nouvel album en ce début 2019, « The Heretics » !

« The Heretics » reste dans la continuité de « Rituals » sorti en 2016. Si on retrouve les mêmes rythmes saccadés, riffs à la limite tribaux qui sont devenus, au fil du temps, la signature de Rotting Christ, le groupe prend le risque de placer des instants plus aériens (notamment grâce aux choeurs de la cantatrice russe Irina Zybina, le morceau « Vetry Zlye ») flirtant avec le power metal sur toute une première partie d’album ! Cela permet d’instaurer une ambiance très grégorienne, assez idéale quand on veut explorer les tenants de la foi religieuse, thème de cet album !

Néanmoins, la deuxième partie de l’album, à partir du très (même trop) poussif « Hallowed By Thy Name » fait ressortir les racines black extrêmes des grecs ! L’excellent « Fire God And Fear » nous renvoie tout droit à l’opus « Kata Ton Daimona Eaytoy » (2013) avec cette ligne droite furieuse et jouissive ! « The Time Has Come » se distingue par son côté oriental mais aussi son prestigieux guest, Ashmedi de Melechesh ! Enfin, s’il reste peu original, « The Raven » est un très bel hommage à l’écrivain Edgar Allan Poe porté par la voix puissante du narrateur d’un jour, Stratis Steele (Endomain).

Rotting Christ continue donc son évolutio avec ce « The Heretics » qui, même s’il n’est pas des plus novateurs, reste le plus accessible pour le groupe. Ce dernier propose une musique intelligente, pensée qui ravira les fans de tout bord.

8.5/10

rotting-christ-e1542416714658

Laisser un commentaire