Sinsaenum-banniere2018-02-800x445

[CHRONIQUE] Sinsaenum – Repulsion For Humanity

Un autre supergroupe, ça vous branche ? Les Sinsaenum, projet death metal de Frédéric Leclerq (Dragonforce), Stéphane Buriez (Loudblast), Joey Jordisson (Vimic, ex-Slipknot), Heimoth (Seth), Attila Csihar (Mayhem) et Sean Zatorsky (Daath), ont sorti ce vendredi leur deuxième album, « Repulsion For Humanity » chez earMusic. Après un premier jet réussi avec « Echoes Of The Tortured » en 2016, prouvant ainsi aux critiques et au monde qu’il ne s’agit pas d’un énième coup marketing, le groupe confirme-t-il avec sa nouvelle galette ?

Première chose qui saute à nos oreilles, la production impeccable ! Les instruments sont tous parfaitement audible et la voix de Zatorsky est particulièrement bien mise en valeur (et à des moments semble même semblable à celle du chanteur des Amon Amarth, Johan Hegg). Un album à l’opposé du dernier Obscura, acclamé mais à la production trop brouillonne.

Pour le reste, l’album s’inscrit dans la continuité du précédent : les morceaux sont à mi-chemin entre un black metal sombre et violent, presque comme sorti d’outre-tombe avec un death metal surpuissant. Une dualité, plus timide sur le premier opus, qui prend là une ampleur toute nouvelle, pour notre plus grand plaisir. Sinsaenum, sur cet album, semble être le fruit d’une union terrible entre Marduk et Morbid Angel. A noter, à quelques moments de l’album, de bons passages thrashs qui tâchent, avec des riffs à la guitare entêtant et surpuissants (notamment sur « Final Resolve »).

C’est un album sans faille et brut de décoffrage que nous livre aujourd’hui Sinsaenum avec « Repulsion For Humanity ». Les morceaux feront du bien à vos cages à miel et vous permettront de vous dégourdir les tifs. Un indispensable.

9/10

Sinsaenum-Repulsion-For-Humanity

Laisser un commentaire