desktop

[CHRONIQUE] Behemoth – I Loved You at Your Darkest


Chaque album de Behemoth reste un événement pour les fans de tout bords : mais « I Loved You At Your Darkest est plus particulier puisqu’il symbolise l’entrée du groupe dans une nouvelle ère. Mais, rassurez-vous, les polonais ne nient pas les préceptes qui ont faaçonné la réputation de leur formation !

Pure provocation de la part de Behemoth, le titre de cet album, « I Loved You At Your Darkest » est directement tiré d’un verset de la Bible – plus précisément il s’agit d’un citation de Jésus Christ – pour un contenu résoluement antichrétien. Les deux premiers morceaux font d’ailleurs preuve d’une rare rage (et ce, malgré le choeur d’enfants qui ouvre « Solve »), et plus particulièrement « Wolves Ov Siberia », qui démontre toute la violence dont est capable Behemoth.

Mais je rappelle, pour ceux du fond qui ne suivent pas, qu’on rentre dans une nouvelle ère pour Behemoth : et les morceaux qui vont suivre seront résolument plus rock mais toujours aussi opposés à la religion chrétienne. Le morceau « God=Dog », s’il provoque par son thème, sonne bien plus accessible, et ressemble même à s’y méprendre à l’album de Moonspell « Extinct » !

Des morceaux donc à la fois plus légers, plus lents aussi (à la limite du prog) aux riffs accrocheurs … C’est un tout autre Behemoth qui se dévoile avec cet album ! L’ensemble reste excellent, souligné par une production aux petits oignons. Maus vue la direction que prend le groupe, il n’est pas certain que cette nouvelle galette fasse l’unanimité auprès des fans du groupe.

Un album ambitieux et surprenant qui ravira les oreilles les plus averties. C’est une prise de risque réussie que fait Behemoth en s’aventurant dans des terrains incongrus. A confirmer cependant en concert et avec une nouvelle galette.

8,5/10

Behemoth_ILYAYD

Laisser un commentaire