unnamed (4)

[CHRONIQUE] Katatonia – City Burials (Coup de Coeur)

Suite à la tournée de l’album «The Fall Of Hearts» en 2017, les Katatonia annonçaient se mettre en pause et prendre du recul sur le groupe. Un hiatus de très courte durée puisque un peu plus de trois ans plus tard sort «City Burials», galette qui suscite notre très grand intérêt.

Si «City Burials» suit la continuité logique d’une évolution musicale entamé par «Dead End Kings», il est plus doux, moins gothique que ses prédécesseurs. Il s’en dégage une atmosphère planante, parfois dérangeante quand la noirceur des paroles vient côtoyer la douceur des compositions.

Une belle voix féminine (celle d’Anni Bernhard de Full Of Keys) contraste parfaitement avec la voix grave et aérienne de Jonas Renkse. On entend d’ailleurs ce dernier prendre quelques risques et aller dans des tons plus graves et plus aigus que d’habitude (notamment sur «Flicker»).

Côté guitare, notre bon Anders Nyström s’éclate en plaçant des solos plutôt bien sentis. On note d’ailleurs un immense travail de notre gaillard, son instrument se faisant bien plus présent sur cet opus.

Le titre «Behind The Blood» est peut-être le morceau le plus violent de «City Burials» et s’inscrit dans une tonalité death prog. A contrario, «Lacquer», avec son piano qui imite les gouttes de la pluie, est un morceau à la fois doux et mélancolique, qui plairait même aux néophytes du metal.

«City Burials» est un opus accessible, doux mais tout aussi sombre et mélancholique. Un album poétique, aérien, qui invite à la rêverie. Juste sublime.

9,5/10

61518

Laisser un commentaire